Saturday, October 23, 2021

RNDDH s’inquiète du climat de terreur instauré par le pouvoir en place

Must Read
RNDDH s'inquiète du climat de terreur instauré par le pouvoir en place
RNDDH s’inquiète du climat de terreur instauré par le pouvoir en place

Haïti Justice: Le réseau national de défense des droits humains (RNDDH ), dans un communiqué paru ce vendredi 22 janvier, a fait le récit des différents cas de violences lors des manifestations anti- gouvernementales  ces derniers jours

 

Au moins huit personnes ont été blessées par balles en caoutchouc et balles réelles, parmi elles cinq journalistes de différents médias de la capitale. Tels: Réginald Rémy de Radio Caraïbe , il a reçu trois balles en caoutchouc, Mackenson sévère, journaliste de Radio Antilles, il a été transporté d’urgence à  l’hôpital,  Édouard llena Édouard, de Radio résistance,  Pierre Daniel La Martinière , reporter d’un média en ligne et Jean wilner Sévère, journaliste de Capitale Fm, ce dernier a reçu un tube de gaz lacrymogène au pied gauche.  

 

L’organisation  de défense des humains en a également recensé plusieurs cas d’arrestations au cours de la manifestation de la journée du 20 janvier 2021 par la police nationale d’Haïti. Les militants interpellés ont été conduits au commissariat de Delmas 33, certains d’entre eux ont été libérés le même jour, les autres allaient être relâchés le lendemain. Dans le cadre de la répression des manifestations, Le 21 janvier dernier, lors d’une manifestation à Miragoane, L’ancien sénateur Nenel Cassy ainsi que 11 autres militants politiques de l’opposition ont été arrêtés et gardés à vue au commissariat de miragoane par Jean Ernest Muscadin, commissaire du gouvernement de cette juridiction.  

 

Dans la même journée du 21 janvier, au moins 10 militants qui  allaient participer à  la marche de Miragoane,  ont été arrêtés à  Borne -Soldat, ils ont été conduits au commissariat de Petit Goave. 

 

 Dans la commune de Carrefour,  les policiers ont violemment dispersé la manifestation de plusieurs écoliers qui dénonçaient le kidnapping dont est victime une jeune écolière,  le pire , deux élèves ont été arrêtés et bastonnés par les agents de l’UDMO.

 

C’est la violation flagrante de la liberté d’expression,  des libertés individuelles  et de la liberté de circulation  , estime Le RNDDH,  la situation est inquiétante  .Jovenel Moïse et son équipe prennent la mauvaise voie.

 

Widny Plaisimond

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »