Sunday, September 26, 2021

Difficultés dans l’agriculture, le déboisement prend le dessus

Must Read

Difficultés dans l'agriculture, le déboisement prend le dessus
Difficultés dans l’agriculture, le déboisement prend le dessus

Le phénomène du déboisement au niveau rural ces derniers temps, se plie à la soif excessive des paysans voulant abattre des arbres à tout prix pour subvenir à leurs besoins. 

Selon une étude, environ 65% de la population haïtienne dépendent de l’agriculture. Compte tenu des difficultés auxquelles fait face le secteur agricole, les paysans aimeraient se contenter de l’abattage des arbres, mais le régime Duvaliériste a mis des barrières.

Il est interdit d’abattre les arbres, sur les fonds ruraux et le long des  voies publiques, les essences dites précieuses, telles que: acajou, ébène, chêne, tavernon, amandier à petites feuilles, bois marbré, laurier, gaïac et toutes autres espèces qui seront déterminés par la suite par le service compétent, sans aucune autorisation préalable du Département de l’agriculture ou tout autre organisme compétent, laquelle stipulera les conditions sous lesquelles se fera l’abattage, a t- on précisé dans le code rural de Dr François Duvalier, à l’article 203 consacré à la protection des arbres. D’autres articles sur cette protection ont été ainsi rigoureux.

Quelques raisons valables pour abattre un arbre

Un arbre devrait être coupé d’une part s’il s’avère dangereux dans un milieu quelconque, comme par exemple s’il se trouve près d’une maison et qu’il est plus haut qu’elle, on peut l’abattre pour des raisons cycloniques. Et d’autre part s’il est atteint d’une pathologie qui peut causer sa chute à un moment imprévu et pour bien d’autres raisons agronomiques.

Raisons de l’abattage des arbres pour les paysans

La banque mondiale estime que 80% de la population rurale vit dans la pauvreté. Étant dans une situation précaire en raison de l’incapacité du secteur agricole, les paysans sont obligés de recourir à la coupe des arbres pour produire du charbon de bois.

3 personnes sur 5, de la 3ème section rurale de Port-de-Paix et de la 4ème section, un des départements le plus touché au déboisement, révèlent à la rédaction de LakouAyitimédia d’abattre les arbres pour transformer en charbon à des fins économiques.

Cette pratique n’est pas nouvelle. En fait “en 1956, 20% de la superficie d’Haïti étaient couvertes d’arbres; en 1978 le taux est passé à 9% et en 1989, il a chuté à 2%” .C’est-à-dire 98% de la couverture végétale a disparu.

Mais ça fait des décennies que les gouvernements ne prennent aucune initiative convaincante pour freiner le dit phénomène.

Marc Nelson TANIS

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »