Eliminatoires Qatar 2022 : L’équipe haïtienne joue-t-elle encore sur les traces de Marc Collat ?

0
11
Eliminatoires Qatar 2022 : L’équipe haïtienne joue-t-elle encore sur les traces de Marc Collat ?
Eliminatoires Qatar 2022 : L’équipe haïtienne joue-t-elle encore sur les traces de Marc Collat ?

Eliminatoires Qatar 2022 : L’équipe haïtienne joue-t-elle encore sur les traces de Marc Collat ?

Eliminatoires Qatar 2022 : L’équipe haïtienne joue-t-elle encore sur les traces de Marc Collat ?
Eliminatoires Qatar 2022 : L’équipe haïtienne joue-t-elle encore sur les traces de Marc Collat ?

La sélection haïtienne de football a essuyé une nouvelle défaite contre l’équipe du Canada en moins d’une semaine dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Hier (15 juin) au match retour qui s’est déroulé au Toyota Park à Chicago, les hommes de Jean Jacques Pierre se sont inclinés 3-0 et sont éliminés dans la course à la qualification pour le mondial 2022. Selon certains observateurs avisés, le Onze national aurait encore l’empreinte de Marc Collat en jouant et le natif de Léogane a intérêt lors des prochains barrages de Gol Cup de prouver ce qu’il vaille vraiment.

 

 

 

 

 

L’élimination du Onze national contre « The Canucks » ce mardi en éliminatoire de la coupe du monde n’a pas laissé indifférent les nombreux fans qui sont surtout très attachés à la sélection. Depuis la défaite au match aller (1-0) au stade Sylvio Cator, le sélectionneur haïtien était déjà sous le feu des critiques avec son Onze de départ. Pour beaucoup, Monsieur Pierre n’a pas encore la mainmise sur le collectif laissé après le départ de Marc Collat.

En conférence d’après match, l’ex joueur de FC Nantes tente de jeter la responsabilité de la défaite sur les problèmes administratifs liés aux restrictions faites par rapport à la pandémie (Covid-19). Le coach peut toujours en vouloir aux organisateurs pour avoir délocaliser la rencontre, mais en analysant bien le match on sentait un manque de confiance chez les acteurs qui avaient refusé de chercher la verticalité du terrain sans parler de notre milieu de terrain quasi inexistant pendant une bonne partie du match.

 

 

 

 

Bien sûr on ne peut pas reprocher à notre sélectionneur le comportement du gardien de but et de Kevin Lafrance sur les deux premiers buts encaissés mais une chose est sûre, c’est que sur le banc, le onze national dispose d’autres joueurs comme Meschack Jérôme qui pouvait évoluer à la place de Kevin Lafrance, titularisé à l’aller comme au retour. 

 

Avant les matchs de barrages de la Gold Cup qui débuteront le 2 juillet prochain, le Sélectionneur haïtien a environ 15 jours pour construire un groupe capable de représenter valablement le pays. Espérons qu’il fera preuve de bon sens cette fois dans le choix du XI de départ pour éviter de passer à côté de son début de carrière.

 

 

Seide Putnam LOUIS-JEAN