LakouAyitiTV

Haïti-Éducation: les élèves  du Lycée d’ Alexandre Pétion livrés à eux-mêmes

Haïti-Éducation: les élèves  du Lycée d’ Alexandre Pétion livrés à eux-mêmes

 

Haïti-Éducation: les élèves  du Lycée d' Alexandre Pétion livrés à eux-mêmes
Haïti-Éducation: les élèves du Lycée d’ Alexandre Pétion livrés à eux-mêmes

Les écoles congréganistes, seront-elles encore une fois les cibles des lycéens en colère et frustrés ?

 

Le nouvel épisode d’attaque suivie d’incendie du quartier de Bel’Air par le puissant gang « krache dife », a paralysé toutes les activités. Même les activités scolaires ne sont pas épargnées par les  atrocités. Le Lycée Alexandre Pétion,situé à proximité de Bel’Air était contraint de renvoyer les élèves chez eux jusqu’à lundi prochain si les gangs le permettent. L’année dernière à pareille époque, ces Lycéens dépités par le laxisme des autorités s’étaient rendus au Collège Canado où ils ont tout bousillé sur leur passage. L’histoire va-t-elle se répéter avec la marche annoncée lundi prochain par les Lycéens ?

 

 

 

 

 

Les élèves du Lycée Alexandre Pétion ont été renvoyés mardi dernier par la direction, en raison de l’insécurité grandissante qui bat son plein dans le quartier de Bel’Air.« yo voye n retounen paske anba a pa bon », a déclaré Mackenson Jean, un élève de 19 ans à la rédaction de LakouAyiti Média. Tout ceci est arrivé après qu’un élève du Lycée a été contraint par les hommes armés de s’allonger sur le sol à plat ventre, malgré que ce dernier ait vertu de son uniforme.

 

 

 

 

Pour exiger la reprise des cours dans un climat convenable, Les élèves entendent organiser les 12 et 13 avril une marche depuis le Lycée jusqu’au quartier général du Ministère de l’éducation. À rappeler l’année dernière pour ces mêmes raisons, ces lycéens avaient manifesté leur colère et frustration en vandalisant le Collège Canado Haïtien de Turgeau, ce qui avait occasionné par la suite l’organisation d’une semaine de rattrapage en leur faveur par les responsables de ladite institution.

 

 

 

 

 

Selon Mackenson, si la situation se détériore, ils n’auront pas d’autres choix que d’utiliser des mesures fortes, car disait-il les lycéens sont des élèves comme tous les autres, et les autorités n’ont rien fait pour nous aider à sortir de ce merdier, a martelé le jeune homme orphelin de mère. Or, pour certains observateurs avisés, la situation ne fait qu’empirer, compte tenu du rapport amical étroit existant entre les gangs armés et les autorités en place.

 

 

 

 

 

En dépit du fait que les élèves des écoles dites congréganistes sont des victimes de l’incompétence des autorités  au même rang que les Lycéens d’Alexandre Pétion, sont-ils donc condamnés à l’idée de les voir dans la société comme des soi-disant privilégiés ? Les lycéens sont-ils obligés de cibler des bâtiments scolaires ? Sommes-nous obligés de laisser les élèves descendre  dans les rues ? 

 

 

 

 

 

Seide Putnam LOUIS-JEAN

 

 

 

NB : Les noms utilisés dans le texte sont des noms d’emprunt, des élèves qui voudraient garder l’anonymat

News Headlines

Find More On

Translate »
Open chat