Saturday, September 25, 2021

Haïti-Politique: 17 Octobre, Jovenel Moïse Maîtrise la situation au prix du sang

Must Read

Haïti-Politique: 17 Octobre, Jovenel Moïse Maîtrise la situation au prix du sang
Haïti-Politique: 17 Octobre, Jovenel Moïse Maîtrise la situation au prix du sang

Les manifestations annoncées ce 17 octobre en début du mois résonne comme des tonneaux vides, puisqu’au final la montagne a accouché d’une souris par rapport à ce qui était annoncé. Ce revirement de situation n’est pas anodin, puisque des sbires du pouvoir en place étaient montés au créneau pour mettre en garde tous ceux qui désiraient fouler le macadam pour exprimer leur ras le bol.

 

« Je ferai voter une loi contre la diffamation en Haïti, quiconque ose médire durant mon mandat sera puni », dixit Jovenel Moïse après avoir été  élu président d’Haïti. Cependant, personne n’oserait imaginer que cette loi ou l’arme redoutable dont parlait le président élu, serait des gangs armés agissant sous ses ordres. 

La veille du 17 octobre, des tirs d’armes automatiques retentissaient dans beaucoup de quartiers de la capitale, comme pour dire aux citoyens à quoi ils s’exposeraient s’ils sortaient de chez eux pour manifester. Cette stratégie du PHTK pour sauvegarder le pouvoir a fonctionné à merveille; car la majorité de la population est restée à la maison pour éviter de se faire massacrer par G9 an fanmi dispersés dans les hauteurs de Delmas.

Malheureusement, Ces chiens errants obéissent le plus souvent à ceux qui peuvent donner l’os, et quand cette source de motivation se fait rare, ils partent à la chasse pour remplir les poches en se servant du kidnapping; causant ainsi le deuil dans les familles haïtiennes et certaines fois, même les proches parents de leur propriétaire ne sont pas épargnés. Dommage pour la République, l’exécutif et/ou la communauté internationale.

Depuis l’accession de Jovenel Moïse au pouvoir, la mauvaise gouvernance qui s’installe dans l’administration publique ne cesse d’augmenter, au point où l’on se demande si l’actuel président avait réellement un programme politique, ou du moins est-ce que sauvegarder le pouvoir à tout prix voudrait dire cautionner l’assassinat de ses concitoyens.

Jean Jacques Dessalines, combatterait-il les colons blancs s’il savait que le pays allait être dirigé par des  colons noirs?  Pour le sang des innocents versés sous le regard complice des autorités, l’histoire aura à prononcer son jugement? Espérons que nous serions là pour le voir venir.

La redaction

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »