Thursday, December 8, 2022

L’héritage commun des familles haïtiennes menacé?

Must Read
L'héritage commun des familles haïtiennes menacé?
L’héritage commun des familles haïtiennes menacé?

Haiti Societe: “Pitit se byen pòv malere”. C’est un proverbe haïtien qui, avec le temps est devenu un credo pour les parents du pays ne voyant leur avenir qu’en celui de leur progéniture. Vu ainsi chaque parent haïtien sacrifie son bonheur pour le succès de son enfant. Quant à assurer son éducation et bien-être dans l’espoir que cet enfant puisse agir à tour de rôle. Il faut dire que cette pratique est presque devenue une culture quand depuis plusieurs années, le pays voit mourir ces jeunes gens, jeunes étudiants et universitaires sous les cris de balles et cruauté de la capitale, Grégory Saint Hilaire pourrait bien nous raconter cette histoire s’il n’était pas lui-même victime.

Certains doivent se demander qui est Grégory Saint Hilaire, et d’autres diront qu’il est un investissement perdu. Jeune étudiant de l’ecole normale supérieure ,ENS,entité de l’université d’État d’Haïti. Un jeune brillant, plein d’avenir, mort assassiné à l’enceinte même de sa Faculté parce que, semble t-il, ce dernier aurait manifesté pour réclamer sa nomination comme normalien. Ce bien pauvre malheureux n’a pas pu compenser les efforts de sa mère et de son père qui se tuaient à la tâche faisant tout et tout pour que leur garçon puisse réussir à avancer depuis le berceau jusqu’à ce niveau de l’université,juste pour l’enterrer après. 

Grégory n’étant qu’un petit nom d’une très grande liste de jeunes à qui leur parents ont tout donné pour seulement les enterrer ensuite. Vous vous souvenez de Jean Yves JOSEPH? Le jeune étudiant finissant de l’Hierra, il n’y a pas qu’eux deux. Notre pays ne produisant rien d’autre avait une miette chance de s’en sortir lorsqu’il produisait des intellectuels, des jeunes savants, calé maîtrisant à bien leur domaine. Et on se demande encore pourquoi on devient plus pauvre chaque jour de plus, c’est évident non? L’économie haïtienne prend sur elle l’exorbitance des prix, une bourgeoisie froide et indifférente, le manque de production agricole et aussi la réduction de ses valeurs intellectuelles. S’il nous faut nous demander ce que ça fait de perdre autant de têtes bien faites, allons demander à la mère de Grégory qui aimerait tant mourir à sa place pour espérer un lendemain différent pour les plus petits, grâce aux efforts de leur fils qu’ils ont vainement attendue.

Ruth JOSEPH

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Hugh Hefner Syndrome. Guys Seek Out Intercourse. Women Check For Achievement.

What in Jesus's name performed 26-year-old imagine design Anna Nicole Smith see in 89-year-old businessman J. Howard Marshall? Possibly the...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »