Wednesday, August 10, 2022

Haïti-économie: Le dollar américain a plus de valeur maintenant, au diable la dignité!!!

Must Read
Haïti-économie: Le dollar américain a plus de valeur maintenant, au diable la dignité!!!
Haïti-économie: Le dollar américain a plus de valeur maintenant, au diable la dignité!!!

Bienvenue en Haïti où désormais tout est monétisé. La valeur lutte avec le prix qui la vainc sans péril. C’est ainsi que l’on peut décrire en quelques mots, l’humain qui, tristement devient une marchandise au plus offrant. La génération des années 50 se plaint, et tout ce qu’elle trouve écoeurant la nôtre l’appelle mode, et cette mode de la modernité nous tombe dessus comme une pluie de saison orageuse ça, n’augure rien de bon. Telle est la réalité de la jeunesse haïtienne qui, depuis tantôt, vise l’argent facile au détriment de toute dignité et amour-propre.

Vous avez, peut-être, déjà entendu parler de l’histoire récente de l’hôtel Oasis, cette affaire où les jeunes femmes de notre société se vendent aux hommes de la diaspora. La femme est vendue aux enchères du dollar américain, et Dieu seul sait comment les diasporas en profitent. Une jeune femme du lot a laissé comprendre sur les réseaux sociaux, qu’il s’agit de sa vie. Elle en fait comme bon lui semble avec, et c’est ça qu’on appelle la mode, désormais qui étouffe au milieu d’une liberté individuelle mal placée. Comme le temps qui passe, ainsi la jeunesse haïtienne perd sa valeur. Elle est ridiculisée , bafouée et humiliée de partout. Et maintenant, reste la question la plus sordide: c’est pour quand la prochaine mise en scène?

Autour d’un débat, une vieille dame de 75 ans appelle tout ça “la fin du monde”, serait-ce vrai? Notre monde mérite-t-il une telle fin? “Comment, moi dans ma jeunesse, pourrais-je me livrer à un homme pour de l’argent ? Ce n’est pas tout m’exhiber comme un morceau de viande sur une table? Ce marketing ne va pas bien à la jeunesse féminine. L’argent ne peut pas acheter une femme, et au moment où nous  sommes, il ne faut pas changer que le prix, la marchandise aussi est défectueuse”. C’est l’opinion de Manmie Thérèse qui se sent consternée par cette mascarade, et comme nous qui nous demandons jusqu’où irons-nous?

A quelques jours de l’histoire du fameux Christopher montrant le visage intéressé des jeunes femmes du pays, une introspection serait mieux vue qu’un tournage de films pornographiques bon marché à Oasis. Il suffit d’avoir mis les pieds aux États-Unis et de fréquenter des hôtels de luxe pour avoir droit à une ou plusieurs belles femmes haïtiennes. La majorité des femmes de la première République noire ne se trouve pas dans les coeurs, mais dans les poches des hommes de la diaspora. “Les demander de se remettre en valeur, elles vous diront que la valeur ou la dignité ne peut pas les nourrir”, a- t-elle poursuivi avec dédain et mépris. La faim mérite-t-elle d’être vendue au prix de la dignité? Comme le disait tantôt le rappeur français, Kery James, “La misère ne nous pardonnera jamais de nous être comportés comme des gens non civilisés.” Il est temps d’arrêter de condamner la misère et le dénuement pour nous juger nous-mêmes d’avoir choisi nos actes. “Fais ce qui est bien parce qu’en ce moment même, tu n’es pas la seule personne qui souffre dans le monde”, a conclu Thérèse.

Ruth JOSEPH

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »