Saturday, September 25, 2021

Haiti Exploitation du Petrole : DU PETROLE A N’EN PLUS FINIR

Must Read

L’idée d’exploiter le pétrole haitien tente tous les secteurs en Haiti. Le secteur privé haitien a décidé de se lancer à l’eau, de bien chercher, de trouver et d’exploiter ce pétrole le plus tôt possible. Pendant qu’on y est et que le cher Petro Caribe n’existe plus, le secteur privé haitien souhaiterait voir Haiti s’engager dans le domaine des recherches pétrolieres, de la pétrochimie ou de l’énergie nucléaire, puisqu’il est possible de produire avec nos ressources pas moins de 1,500 mégawatts d’électricité. En attendant, une firme privée haitienne, a été créée en 2005 sous le nom de PETRO-GAZ SA en vue de recommencer une œuvre pionniere dans le domaine de la recherche des hydrocarbures. Cette idée a été mise en mouvement par un businessman haitien, FRED ELUSMA, Il se tourna d’abord vers Trinidad Tobago.

Une équipe de géologues et d’experts en pétrole de Trinidad, dirigée par EDWIN SEALY, arriva en vitesse et après des recherches approfondies, affirma enfin avoir trouvé le pétrole. Mais les trinidadiens, payés par les haitiens, pour aller plus loin, demandèrent des investissements sérieux : 50 millions de dollars ! Elusma frappa aux portes du Palais. Le Président Boniface et le Premier Ministre Gerard Latortue lui firent comprendre en 2005 que seul un gouvernement élu devrait en prendre la responsabilité. HAÏTI : DU PETROLE A N’EN PLUS FINIR 5 MILLIONS DE DOLLARS US PAR FORAGE Fred Elusma expliqua qu’il lui fallait des investisseurs publics ou privés avec 5 millions de dollars US par forage pétrolier sur 10 forages pour un gisement pétrolier, cela veut dire 50 millions de dollars US.

La plupart des forages réalisés avant Petro Gaz n’avaient jamais dépassé 2 400 mètres. Or pour évaluer un gisement il faut aller à partir de 3 000 mètres de profondeur. Le gouvernement élu de René Préval arriva et montra peu d’interêt , toutefois il encouragea Petro Gaz a trouver ses propres financements.Elusma et son équipe se mirent à réfléchir et ils sont persuadés que les nappes de pétrole en Haiti sont immenses! Le sous sol d’Haïti étant vieux de 800 millions d’années, ce pétrole inexploité est d’une grande qualité. La mise en place d’une raffinerie de Petro Gaz, avec l’aide de Petro-Caribe, aurait pu permettre, aux temps de Chavez, d’étendre le programme à tout le territoire national. On n’a rien fait.

 HISTOIRE DU GAZ EN HAITI

On a accusé pendant longtemps le gouvernement américain de bloquer toute prospection pétroliere en Haiti sous pretexe d’avoir « saisi les mines de gaz et de pétrolle d’Haiti comme leurs propres réserves stratégiqes ». En fait, la question a toujours été mal posée. Il faut savoir simplement que le gouvernement du Président Paul Magloire en 1952 avait Président Paul Magloire en 1952 avait accordé une concession d’utilisation de 5 sites de gaz pour 55 ans aux USA. Le président Dwith Eisenhower les classa réserves stratégiques mais jamais sur tout le territoire haitien. Apres une levée de boucliers du NAACP (National Advencement for Colored People) hostile à toute main mise sur les ressources d’Haiti, les Etats Unis se tournèrent vers Caracas à l’époque plus docille. En Novembre 1962, Francois Duvalier accorda à la Valentine Petroleum une série de concessions sur le pétrole haitien pour une période de 10 ans., sans toucher aux reserves americaines En 1964 il abrogea aussi le contrat de la Valentine Petroleum lui demanda de plier bagages, l’accusant de financer des camoquins (l’opposition). et d’utiliser l’argent du pétrole pour le renverser du pouvoir. Papa Doc signa un autre contrat sans suite également avec un groupe arabe (Al Fayed Petroleum) pour 50 ans. Rien ne put se faire non plus jusqu’à sa mort. En 1973, le gouvernement de Jean Claude Duvalier (Baby Doc) relanca cette question de pétrole et recut des propositions de trois firmes américaines interessées à l’exploiter.Ces trois sociétés furent:1- INGRAHAM CORPORATION DE LA NOUVELLE-ORLÉANS 2- SOUTHERN CALIFORNIA GAS COMPANY 3- WILLIAMS CHEMICAL CORP

Elles voulurent toutes les trois monter une raffinerie au large de Fort Liberté. Mais Baby Doc exigeant la majorité des actions pour l’Etat les compagnies américaines laissèrent tomber le projet. En 1982 Jean Claude Duvalier fit appel au Brésil (PETROBRAS) pour l’aider à exploiter les sites pétroliers d’Haiti à partir de la baie de Port-au-Prince.

 PETROBRAS accepta de se charger de tous les investissements mais au dernier moment fit savoir qu’il ne paierait rien d’autre à l’Etat haitien que ses taxes. Haiti refusa le deal dans l’attente d’une meilleure proposition. En 2005, les 55 ans arrivés à terme, le président américain Georges W. Bush n’étant pas interessé à l’exploitation du pétrole, dddddddd et des reservoirs pétroliers du Golfe et la chute de l’Irak, renonca aux « réserves stratégiques » des Etats Unis en Haiti. La même année fut créé en Haiti PETRO-GAZ SA de Fred Elusma,qui reçut finalement 6 permis totalisant des recherches sur 3 000 kilomètres carrés, pour la recherche du Pétrole et du gaz dans les régions suivantes: l’île de la Tortue, le Plateau central, la plaine du Cul-de-Sac, le golfe de la Gonâve, et la plaine des Cayes. Les obstacles arrivèrent en masse. Elusma et son équipe furent malmenés par des coups de langues de toutes sortes.

On expliqua que les contrats de Fred Elusma et de son groupe n’étaient pas réguliers et qu’on n’aurait jamais du leur accorder des exploitations sur tant de mètres carrés. Ces descendants de Toussaint Louverture et du Roi Christophe ont décidé de ne pas désarmer. Ils croient que nos nappes de pétrole sont supérieures à celles du Vénézuela, principalement dans le Nord’Est (Fort Liberté), dans le Plateau Central (Thomonde, Maïssade), dans l’Ouest (banc de Rochelois, haut fond du canal sud de la Gonâve qui se trouve en face de Miragoâne, Caradeux, Tabarre, Sources Puantes, la Plaine du Culde-Sac ,la baie de Port-au-Prince, Cabaret, Thomazeau et Cornillon), dans la region des Cayes, dans l’Artibonite (Gros Morne) ou dans la presqu’île du Nordouest (ile de la Tortue). Il y aurait au moins en Haiti 20 sites pétroliers riches en hydrocarbures et en combustibles fossibles selon PETROGAZ. d’Haiti . Mes amis qu’ont-ils fait de l’argent de Petro Caribe?

Journal Enquete

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »