Haïti-Politique: La Conférence de Presse du CSPN engendre la perplexité

0
2
Haïti-Politique: Réflexions sur les raisons de la démission/révocation de Joseph Jouthe
Haïti-Politique: Réflexions sur les raisons de la démission/révocation de Joseph Jouthe

Haïti-Politique: La Conférence de Presse du CSPN engendre la perplexité

 

Haïti-Politique: La Conférence de Presse du CSPN engendre la perplexité
Haïti-Politique: La Conférence de Presse du CSPN engendre la perplexité

Le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), par le canal de son chef de fil, le Ministre Joseph Jouthe, a donné une conférence de presse ce mercredi 31 mars 2021 où il a surtout mis l’accent sur le fiasco de l’opération du 12 mars 2021 qui s’était déroulée à Village de Dieu. Le Ministre a mentionné entre autres la défaillance de communication sur le terrain qui a contribué à cette funeste scène sur les réseaux sociaux, avant d’aborder en profondeur le problème de l’insécurité.

 

 

 

 

Dans cette conférence de presse donnée aux locaux de la primature, le Premier Ministre Joseph Jouthe est revenu sur les erreurs qui ont conduit aux échecs de l’opération du 12 mars qui avait été pourtant bien planifiée au préalable. Parmi les erreurs inventoriées, Monsieur Jouthe a fait mention des ordres qui ont été donnés trop tardifs et lorsqu’ils ont été enfin donnés, l’application sur le terrain a été mal exécutée. Malheureusement, le Ministre attend encore un rapport beaucoup plus exhaustif du Ministère de la justice pour se prononcer sur l’assassinat des policiers au Village qu’il considère comme un véritable bunker.

 

 

 

 

De plus, le chef du CSPN est aussi intervenu sur la question des vitres teintées  qui avait suscité des débats dans la société. Il a aussi profité pour envoyer un message à ceux qu’il qualifie de « RAT KAY »  qui ont dressé des barricades sur la route de Saint-Marc, suite aux mesures prises pour empêcher des containers contenant des effets personnels de rentrer dans le port de Saint-Marc, ce pour éviter de faciliter la venue de munitions et d’armes dans le pays. 

 

 

 

 

Tout au long de la conférence de presse qui a duré un peu plus d’une heure, le Premier Ministre Joseph Jouthe n’a jamais fait mention du cadavre des policiers, jusque-là laissé au Village de Dieu après l’assassinat. Comme l’avait fait son président à Petit-Goâve, le Ministre n’a pas promis qu’il ferait le nécessaire pour ramener le corps des policiers.

 

 

 

 

En conclusion, le premier ministre a effleuré le dossier de référendum  mais a surtout déploré l’état de délabrement de la situation sécuritaire du pays sans pour autant garantir à la population que la situation va être améliorée. D’ailleurs, Monsieur Jouthe compte lutter contre les éventuels rentrées d’armes sur le territoire sans pour autant donner les mesures visant à récupérer les armes qui sont déjà en circulation sur le territoire. 

 

 

 

 

Au regard de la tournure des évènements ces derniers jours, a-t-on raison d’attendre un retour à la normal du CSPN, en considérant la crise chronique qui ravage l’institution policière ?

 

 

 

 

Seide Putnam LOUIS-JEAN