Sunday, September 26, 2021

Haïti, un carnaval au goût du kidnapping et du sang

Must Read

Depuis quelque temps, les dirigeants haïtiens prennent le malin plaisir à faire danser les gens au son de la musique lugubre de leur misère. Le carnaval en ce sens, comme fête du plaisir et de bamboche, est souvent utilisé à cette fin.

Avec l’avènement du PHTK au pouvoir, cette tendance tend à se renforcer. Ledit régime demeure celui ayant le plus utilisé le carnaval, qui devrait être une activité culturelle majeure, juste pour satisfaire son appétit politique. La distribution partisane des chars allégoriques, le choix des groupes musicaux dans le cadre du défilé des trois jours gras, demeurent la preuve vivante du détournement politique de cette grande fête populaire nationale par le régime rose.

Il ne fait aucun doute que le carnaval, même s’il est souvent mal organisé, reste et demeure l’activité populaire de prédilection du PHTK. Car, c’est l’occasion tant rêvé pour Sweet Micky de régler ses comptes avec ses adversaires politiques et des journalistes qu’il fait passer depuis sa présidence pour ses ennemis jurés. Je veux parler de Jean Monard Metelus et de Liliane Pierre PAUL, véritable icône vivante de la presse haïtienne.

Par contre, la bamboche carnavalesque que le pouvoir rose s’apprête à réaliser cette année, revêt d’un cachet particulier. Cette fête qui depuis ses premiers dimanches d’exercices pré-carnavalesques, se déroule sur fond d’insécurité, manifestée sous l’une de ses formes les plus terribles : le kidnapping. C’est un carnaval au goût du sang que le pouvoir rose s’entête de donner à la population.

Depuis des semaines, jamais un jour ne se passe sans qu’il n’y ait au moins une dizaine de cas de kidnapping avec tous les dommages collatéraux qui les accompagnent : assassinats, viols, rançons, dégâts psychologiques et j’en passe.

A côté du phénomène du kidnapping, il y a d’autres formes traditionnelles de l’insécurité qui continuent de tuer les gens : braquages, assassinats, incendies comme celui du drame de Fermathe où 15 enfants logés dans un orphelinat, ont perdu la vie. C’est occasionné par une bougie ayant propagé le feu audit bâtiment, qui sans nul doute, n’a pas eu la chance de voir les traces de l’électricité 24/24 promise par le président.

Par la suite, des cris venus de la part de nombreux secteurs de la vie nationale demandant aux ténors du pouvoir rose de se mettre de préférence au chevet d’une population totalement livrée aux caprices des kidnappeurs sans foi, ni loi, au lieu de s’entêter sur cette voie carnavalesque suicidaire.

Au lieu d’écouter la voix de la raison, ils ne font que continuer à prendre le boulevard de l’indécence et du cynisme sans aucun respect pour des dizaines, voire des centaines de victimes de cette insécurité grandissante

Ils s’entêtent à nous livrer le carnaval du sang. Leur carnaval du sang. Ils choisissent de faire danser les gens au rythme des balles assassines des malfrats. Ils s’obstinent à faire grouiller les gens du haut des stands financés par un secteur privé sans morale, sans colonne vertébrale, qui s’en fout du lot de cadavres que nous laisse chaque jour sur les bras, l’industrie florissante du kidnapping.

Claude Junior Emile

 

 

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »