Wednesday, August 10, 2022

La FJKL condamne la banalisation du droit à la vie et l’installation d’une culture d’impunité en Haïti

Must Read
La FJKL condamne la banalisation du droit à la vie et l'installation d'une culture d'impunité en Haïti
La FJKL condamne la banalisation du droit à la vie et l’installation d’une culture d’impunité en Haïti

La Fondation Je Klere (FJKL) à travers un communiqué rendu public le 7 août 2020, s’est montrée préoccupée par la recrudescence de “la violence aveugle en Haïti n’épargnant pas des bébés et des femmes enceintes”. Ainsi a-t-elle condamné “la banalisation du droit à la vie et l’installation d’une culture d’impunité au pays”.

Selon FJKL, depuis quelques temps il y a une vague de violence aveugle qui se développe au pays, notamment dans les quartiers populaires. Ces actes de violences systématiques,a-t-elle indiqué, souvent attribués au groupe dénommé G9 an fanmi et alliés, sont dénoncés dans la Commune de Cité Soleil. Toujours selon la FJKL qui citait les propos de Joel JANEUS, un Maire adjoint de la Commune, lors des récents affrontements armés entre les caïds rivaux qui opèrent dans la Cité, il y avait plus de 25 personnes qui ont péri sous les balles assassines dont des femmes enceintes et des bébés. Ces crimes horribles qui coûtent la vie à plusieurs dizaines d’individus, sont perpétrés sous les regards complices des autorités qui ne pipent mots, a critiqué la FJKL. Les bandits, a-t-elle dit, ont bénéficié de l’impunité officielle.
De la période allant du 18 juin au 2 août, la Fondation Je Klere (FJK) dit avoir observé une croissance choquante de la criminalité en Haïti où des bébés en bas âge et des femmes enceintes ne sont pas exempts. C’est le cas notamment de Guirlande POLICE, une femme enceinte et des deux nourrissons Meridina FLEURIMONT, 8 mois et de Godson JOSEPH,âgé seulement de 4 mois, tous les trois tués récemment par des hommes armés à Cité Soleil et à Ganthier dans des conditions inhumaines. Outre ces trois victimes, une autre fillette de 14 ans du nom Mamoune REGIS a été fusillée au Cap-Haïtien par un agent de sécurité d’un restaurant, a fait savoir FJKL dans le communiqué. La Fondation a par ailleurs qualifié ces actes de violence de “barbarie pure et simple”.
La FJKL a jugé scandaleux les comportements des autorités qui gardent le mutisme le plus profond vis-à-vis des actes barbares en mettant le cap sur les élections en vue de satisfaire “leur appétit de pouvoir pour le pouvoir”. La Fondation à travers ce communiqué a demandé aux autorités de l’État de cesser leur collaboration avec les gangs afin de mettre un terme au climat d’insécurité qui sévit en Haïti. Enfin, la Fondation Je Klere (FJKL) a invité les instances compétentes à prendre toutes les mesures nécessaires de dissoudre les gangs armés, de procéder à l’arrestation des bandits et de les remettre à la justice répressive.

Marc Wisly HILAIRE

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »