Friday, September 17, 2021

La Syphilis, maladie ancienne qui peut encore faucher…

Must Read

La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie appelée Treponema pallidum. Elle se manifeste initialement par l’apparition d’une ulcération non douloureuse au pénis, au vagin ou à l’anus. Si elle n’est pas traitée, la syphilis peut causer des problèmes de santé graves, touchant le cœur et le cerveau.

Selon des données publiées par l’Organisation mondiale de la Santé, plus d’un million de nouveaux cas d’infections sexuellement transmissibles (IST) surviennent chaque jour parmi les 15-49 ans. Ceci représente plus de 376 millions de nouveaux cas par an pour quatre infections – chlamydiose, gonorrhée, trichomonase et syphilis.

Selon les estimations, la syphilis a entraîné, à elle seule, 200 000 mortinaissances et décès néonatals en 2016, ce qui en fait l’une des premières causes de perte d’un nouveau-né dans le monde.

 

Historicité de la maladie

Appelée aussi vérole, la Syphilis serait originaire des Amériques et aurait contaminée l’Europe suite au retour des marins de Christophe Colomb. D’abord introduite en Italie (d’où son surnom de « mal de Naples »), elle gagne la France pendant les guerres d’Italie (1494-1559), puis tout le continent européen.

Le terme de « Syphilis » est issu d’un poème italien du XVème siècle. Il s’agit du nom donné à l’un des personnages, un berger atteint de la maladie. Le nom de ce personnage serait lui-même tiré d’un poème d’Ovide (1er siècle).

La Syphilis a connu son apogée au XIXème siècle où de nombreuses personnalités en ont souffert, comme Baudelaire, Maupassant, Daudet ou encore Nietzche.

Le germe responsable de la Syphilis a été isolé en 1905. Il s’agit d’une bactérie Gram négatif de la famille des Spirochètes : Treponema pallidum ou Tréponème pâle. Elle se présente sous la forme d’une spirale de quelques microns de longueur.

 

Symptômes et Complications

Au stade initial, la maladie est appelée syphilis primaire. À ce stade, on observe en général un seul ulcère, qui apparaît entre 10 jours et 100 jours, en moyenne un mois, après l’infection. Au début la lésion apparaît comme un bouton rouge. C’est dans ce site que les bactéries vont d’abord se multiplier. En peu de temps, l’érosion transforme la lésion en un ulcère non douloureux, appelé chancre. Que la personne soit traitée pour la maladie ou non, le chancre guérit et disparaît typiquement en un mois ou deux. La personne est contagieuse pendant la syphilis primaire.

Syphilis primaire : c’est la phase du chancre syphilitique, ulcération indolore et indurée de 1 cm et très contagieuse. Elle est située sur le gland chez l’homme et au niveau de la vulve chez la femme. Parfois la localisation peut être anale, buccale voire cutanée. Le chancre guérit spontanément en 2 à 6 semaines sans cicatrice. Cependant la bactérie est toujours présente dans l’organisme.

Syphilis secondaire : en l’absence de traitement et dans un deuxième temps, la maladie s’étend. Une éruption contagieuse peu spécifique atteint la peau au niveau du tronc, des membres et du visage et les muqueuses. Ces lésions sont appelées syphilides papuleuses ;

Syphilis sérologique précoce : ce sont des périodes sans symptôme. Seule une analyse de sang pour rechercher les anticorps déclenchés par la pathologie (sérologie) témoigne de sa présence.

Phase tardive : devenue rare, cette phase survient 2 à 10 ans après la première.

 

Traitement et Prévention

On utilise la pénicilline pour traiter tous les stades de la syphilis. Malgré ses 60 années d’utilisation, la bactérie de la syphilis n’a pas encore développé de résistance à l’antibiotique original. Dans le cas de la syphilis primaire, une seule injection (habituellement divisée en deux demi-doses, une dans chaque fesse) est suffisante pour guérir de façon permanente cette maladie qui autrefois emportait tant de vies.

La pénicilline élimine en une journée ou deux l’effet de la contagion, et guérit la syphilis en une ou deux semaines. Le malade doit toutefois attendre d’avoir terminé le traitement avant d’avoir des relations sexuelles. Dans le cas d’une personne allergique à la pénicilline, un autre antibiotique peut être administré.

Le meilleur moyen d’éviter ces complications est d’avoir des relations sexuelles protégées pour éviter de contracter la syphilis. Utiliser correctement un condom est une bonne précaution de base, mais la syphilis n’est pas seulement transmise lors des relations sexuelles vaginales. N’importe quel contact oro-génital ou même bouche à bouche suffit pour transmettre l’infection. Le seul véritable moyen de réduire le risque est de limiter le nombre de ses partenaires sexuels et de les choisir judicieusement – demandez-leur un test pour la syphilis (et d’autres ITS). Si vous êtes atteint de syphilis, vous devez en aviser vos partenaires sexuels pour qu’ils se fassent tester et possiblement traiter.

Si la personne n’est pas traitée, les bactéries infiltrent éventuellement la circulation sanguine et envahissent diverses régions de l’organisme.

Vladimir Sergilles, étudiant en médecine.

Vladimirsergilles94@gmail.com/5094423-0521

Référence : Le Manuel Mereck,18ème édition/www.oms.com

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »