Saturday, August 13, 2022

L’Etat haïtien et la production nationale : le discours de la production nationale est un faussé

Must Read
L’Etat haïtien et la production nationale : le discours de la production nationale est un faussé
L’Etat haïtien et la production nationale : le discours de la production nationale est un faussé

La production nationale en Haïti a cessé d’être la priorité de l’Etat depuis plusieurs décennies. En effet les autorités haïtiennes ne misent que sur la production des autres pays pour nourrir la population. Malgré le discours de certains cadres de l’Etat visant à mettre en valeur la production nationale, leurs actions prouvent toujours le contraire.  

Selon Etzer Emile qui intervenait dans une émission diffusée sur les réseaux sociaux : «  La pratique de l’importation comme modèle économique démentit le discours de l’Etat sur la production nationale. L’Etat haïtien ne s’intéresse pas à la production nationale. Car, il a fait le choix de l’importation comme modèle  économique. Ce faisant, il a créé  les meilleures conditions pour l’importation des produits et rendant encore plus difficiles les chaînes d’approvisionnement. Par ailleurs,  aucune politique commerciale visant à protéger et à faciliter ceux qui veulent produire dans le pays n’est émise », dixit Etzer Emile.

 

A en croire l’économiste Emile, l’Etat haïtien adore l’importation. Cela s’explique par le fait que toutes ses logiques sont reliées à l’importation. Ce qui implique la non-cherté des produits exportés. Ici pour justifier son point de vue, le jeune économiste a évoqué trois raisons lors de l’émission. Des raisons jugées valables et bien fondées par les internautes.

 D’abord, c’est que l’Etat américain et l’Etat dominicain subventionnent ces produits. Ils donnent de l’argent aux fermiers. Tel n’est pas le cas pour Haïti. La majorité des fermiers du pays travaillent en fonction de ce qu’ils ont  dans leurs  poches, le cas des fermiers de plateau central, de l’Artibonite, de l’Arcahaie, etc. 

Ensuite, c’est que dans ces pays, il y a une grande quantité de production. Ce qui implique un coût de production/unitaire plus petit. D’où une économie d’échelle. 

Enfin,  c’est la pratique des Droits de douane  plus faibles au niveau de la Caraïbe et de l’Amérique Latine. Une politique assise pour faciliter l’importation des produits. Cette dernière étant considérée comme un obstacle à la production nationale. Au sens que les mesures prises empêchant la production à l’intérieur du pays et favorisant la rentrée des produits.

En outre, les produits sont aussi très chers en Haïti.

 L’économiste explique que cela est dû en raison d’une économie concentrée.  Lorsqu’on a très peu d’opérateurs dans ces secteurs, ce sont eux qui ont le pouvoir de négociation et non pas la population. Toutefois, il faut ajouter à cela l’instabilité politique, l’insécurité, etc. pour  remédier à cette situation, Etzer Emile propose de briser ces différentes barrières : barrières de  financement, contrat douaniers et des lois. 

En déduction, les différentes mesures prises ne sont pas en faveur de la production nationale. Et il n’y a aucune loi pour la protéger.  Toutes les décisions économiques sont favorables à l’importation comme modèle économique. Donc, le discours sur la production nationale, un discours pour affronter la faim, est révélé un fossé. 

Jero Marie Scolastique PIERRISTIL

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »