Saturday, October 23, 2021

Quand et comment Réginald Boulos a cessé de réclamer le départ de Jovenel Moïse

Must Read

Il y a un vieux dicton qui dit que seul Dieu et les imbéciles qui ne changent pas. Par contre, il y a certains changements qui s’opèrent de manière tellement spectaculaire, qu’ils méritent de retenir l’attention. Celui opéré par l’homme d’affaires, devenu officiellement chef de parti politique, au cours de l’année 2019, fait partie de ceux les plus spectaculaires retenant l’attention.

En effet, Réginald Boulos depuis les émeutes des 6, 7, et 8 juillet 2018 contre la hausse du prix du carburant qui ont vu le dechoukay par la population de plusieurs de ses principales entreprises dont Delimart de Clercine, a occupé le devant de la scène politique. C’est lui-même qui au cours d’une entrevue, eut à déclarer que plus jamais, il ne laissera les autres faire de la politique à sa place. C’est dans cette perspective qu’il a lancé le mouvement troisième voie (MTV).

Entretemps, le mouvement anti-Jovenel Moïse continue de gagner en intensité. Et Réginald Boulos, malgré ses accointances avec le président de la république qu’il a ouvertement supporté durant la campagne présidentielle, se mêle de la partie. Il était même soupçonné par le pouvoir et ses zélés en particulier, de financer les mouvements contre le pouvoir. Ce que l’homme d’affaires a toujours réfuté mais tout en admettant de financer certains groupes prenant part aux manifs de rue à des fins pacifiques.

Pendant plus de trois mois, le leader du MTV a été aux côtés d’autres secteurs de l’opposition, le véritable fer de lance du mouvement anti Jovenel Moïse, ne ratant aucune occasion de réclamer le départ de l’homme banane devenu chef d’Etat.

Cependant le mouvement, à cause de la fatigue de certains secteurs de l’opposition et une grande partie de la population, notamment durant la période peyi Lòk, a baissé en intensité. Le pouvoir en a profité pour montrer ses muscles en menant une véritable chasse aux sorcières contre les fers de lance du mouvement et notamment contre ceux qu’il soupçonne de financer le dit mouvement. Dans cette catégorie tombe également Dimitri Vorbe qui comme Réginald Boulos, n’a jamais raté l’occasion de réclamer le départ du président Jovenel Moise.

L’homme d’Agritrans n’a pas hésité une seconde pour faire voir à Dimitri Vorbe sa capacité à lui enlever le sommeil. Et le meilleur terrain qui puisse s’offrir à Jovenel Moïse pour s’en prendre à Dimitri Vorbe, n’est autre que le dossier de la surfacturation de l’Etat haïtien dans le dossier du contrat d’énergie de ce dernier avec la Sogener de la famille Vorbe. Le jeu en ce sens semble en vaut la chandelle. Car effectivement, le dossier présenté par les avocats de l’Etat haïtien, montre qu’il a eu effectivement surfacturation. Subitement, la justice haïtienne moribonde dans d’autres dossiers comme celui du massacre de La Saline, de Carrefour-Feuille ou autres, se met debout et s’en prend aux Vorbe.

Des mandats d’amener sont lancés et les Vorbe, particulièrement Dimitri, n’a d’autres choix que de prendre la poudre d’escampette. Ainsi un gros poisson emmerdeur vient d’être liquidé. D’autres seraient dans la ligne de mire du pouvoir. On parle de Youri Latortue. Non, ce n’est pas encore l’homme fort de l’AAA. Il serait plus intéressant de se débarrasser de l’homme qui a osé proposer une troisième voie. Ah oui, Réginald Boulos doit se taire finalement. C’est bien l’occasion. C’est sans nul doute, tous ces refrains-là, qu’on entend dans les couloirs du pouvoir.

Entre-temps, l’homme d’affaire se montre plus malin. Il comprend qu’on cherche à l’attraper. Il disparait de tous les écrans radar du pouvoir qui cherchent à identifier ceux qui continuent à réclamer le départ du président. Réginald Boulos devient subitement docile. L’opposition ne peut plus compter sur lui comme allié. D’un coup, il ne parle que de dialogue. Jovenel Moïse n’est plus l’homme qui doit absolument partir.

On peut comprendre bien l’homme d’affaires. Il ne veut pas subir le sort des Vorbe’’. Prizon nan peyi Dayiti pa dous’’. L’exil non plus n’est pas envisageable. Surtout quand on est un homme d’affaires de la trempe de Réginald Boulos. Que mille Jovenel Moïse terminent leurs mandats. Plus jamais que personne n’entende de la bouche de Réginald Boulos la demande de démission du président de la république. C’est ce qu’il est en train peut-être de se dire à voix basse, l’homme de la troisième voie ?

Sacré Jovenel Moïse, sacré stratège. Qu’il mérite d’être applaudi pour nous avoir permis de découvrir ce spectaculaire revirement de l’homme de la troisième voie.

Que toute la république en prenne note !

 

Claude Junior Emile

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Latest News

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et …

Haiti Football Sélection Nationale: Agression, Frustration, Abandon, Denonciation et ...   Part I-Gold Cup 2021: Après la défaite de la selection...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »